Le Label Rouge

Les labels sont signe de qualité chez les producteurs. Tout le monde a déjà vu ces petites pastilles sur ses aliments favoris mais dans le fond sait-on vraiment à quoi cela correspond ?

Qu’est-ce que la certification Label rouge ?
Commençons par les origines.

C’est la loi d’orientation agricole du 5 août 1960 qui a créé le label agricole. A la demande des professionnels. Sous l’impulsion du ministre de l’Agriculture de l’époque, Henri Rochereau. Un an plus tard, les conditions d’homologation ont été fixées. En 1965, le poulet des Landes obtient le premier Label rouge de l’histoire alimentaire. Ce n’est qu’en 1983 qu’un décret rend obligatoire l’affichage du logo.

À quoi correspond le label rouge ?

La certification Label rouge est un gage de qualité supérieur. Décerné par l’état pour cela les éleveurs doivent respecter plusieurs points.

Conditions de productions se distinguant des conditions de productions de produits similaires commercialisés.

L’image du produit au regard de ses conditions de productions.

Les éléments de présentation ou de service.

Comment obtenir le label rouge ?

Ils existent plus de 400 cahiers de charges homologués par les pouvoirs publics.

Les demandes de reconnaissance ou de modification des cahiers des charges de Label rouge sont portées par un groupement de producteurs ou de transformateurs. Auquel a été reconnue la qualité d’organisme de défense et de gestion. Ces dernières sont déposées et instruites au sein de l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO).

Qui contrôle ce gage de qualité ?

Le respect des cahiers des charges est contrôlé par des organismes certificateurs accrédités par le Comité français d’accréditation(Cofrac) et agréés par l’Inao.

Combien de contrôles ?

Tout dépend, cependant il existe plusieurs types de contrôles.

Les contrôles « internes » par les entreprises aussi appelé « autocontrôle ».

Les contrôles externes par des ODG (organisme de défense et de gestion) certifié par l’INAO.

Les contrôles par un organisme certificateur indépendant et impartial, répondant aux normes ISO 17065. Il se doit d’être accrédité par la COFRAC (comité français d’accréditation) et agréé par l’INAO.

Les cahiers des charges Label Rouge sont ainsi complétés par des plans de contrôle validés par l’INAO. Ils définissent notamment la répartition des contrôles entre interne et externe, et les fréquences de contrôle à chaque étape.

Qui est concerné par la certification LABEL ROUGE ?

Les produits qui peuvent bénéficier d’un Label Rouge sont les denrées alimentaires et les produits agricoles non alimentaires et non transformés.

Pour plus de renseignements vous pouvez visiter la page Histoire du label rouge